Rega: des honoraires réduits de 90'000 à 15'000 francs par an

Suite au débat lancé par les révélations des salaires des dirigeants de la Rega, le président du conseil de fondation Ulrich Graf a annoncé dimanche renoncer à la plus grande partie de ses honoraires. Le directeur Ernst Kohler ne voit en revanche aucune raison de réduire son salaire

M. Kohler a révélé il y a quelques jours l'ordre de grandeur des rémunérations des dirigeants de la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega). Le directeur peut gagner jusqu'à 50'000 francs, le président quelque 90'000 francs.

M. Kohler avait précisé que les montants gagnés par le médecin-chef, le chef des finances et lui-même allaient de 250'000 à 440'000 francs. Des primes jusqu'à 13,6 % peuvent s'ajouter à ce montant.

"Je suis très à l'aise avec ce salaire, que j'estime justifié", a indiqué M. Kohler dans un entretien avec la "Schweiz am Sonntag". Si la Rega veut de bons médecins et de bons pilotes, elle doit les rémunérer au moins autant que la concurrence, a-t-il argumenté.

Ulrich Graf réduit ses honoraires

Le président du Conseil de fondation a réagi de son côté en baissant ses honoraires. Il ne touchera plus que 15'000 francs par année.

"L'indemnité de 90'000 francs annuels avait été fixée avant le début de mon mandat. Je constate qu'elle a suscité un débat public", a-t-il annoncé dimanche matin à travers le service de presse de la Rega.

Selon le règlement de 2004, les membres du Conseil de fondation touchent 900 francs par journée de séance, plus 2000 francs par an ainsi que 1000 pour les frais. Les membres du comité directeur du Conseil de fondation reçoivent eux 8000 francs et 2000 pour les frais.

Exemption de TVA demandée

Alors que le débat sur les rémunérations des dirigeants fait rage, Franz Steinegger a par ailleurs indiqué dimanche dans la NZZ que l'organisation envisage de lancer une initiative populaire. Le texte devrait permettre d'exonérer de la TVA les contributions des membres.

Le Rega doit payer plus de cinq millions d'impôts par année, "cela n'a aucun sens", a dénoncé M. Steinegger. La Garde aérienne suisse de sauvetage pourrait s'offrir un nouvel hélicoptère avec cet argent.

/SERVICE


Actualisé le