Projet pilote: une assurance mandate des patrouilles de sécurité

La Mobilière mène un projet pilote contre les cambriolages. L'assureur bernois a mandaté des agents de sécurité privée pour effectuer des rondes de surveillance dans des quartiers de La Chaux-de-Fonds (NE).

Les voitures de Securitas estampillées du logo de l'assureur sillonnent au crépuscule les rues de la métropole horlogère depuis décembre. Il s’agit d’une patrouille préventive qui ne rentre pas dans les bâtiments privés ou publics, a précisé La Mobilière à l'ats, confirmant une information parue mardi sur le site Internet Arcinfo.

L'assureur collabore avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) au niveau de la recherche. En analysant des données de sinistres anonymisées sur des années, il a identifié plusieurs zones sujettes à de nombreux cambriolages. Il veut vérifier si le recours à des patrouilles peut faire baisser le nombre de cas. Il a choisi La Chaux-de-Fonds pour ce test de plusieurs semaines, sans avoir encore planifié d'autre étape.

But préventif

La police neuchâteloise ne voit pas d'un mauvais oeil cette initiative, qui ne remplace pas le travail des forces publiques et qui reste soumise aux règles encadrant la sécurité privée. "Ce n'est pas très différent d'une patrouille autour d'une usine" pour une entreprise horlogère, compare son porte-parole Pierre-Louis Rochaix, contacté par l'ats.

Selon lui, cette présence - limitée au territoire public - peut avoir un effet dissuasif, dans le même esprit que les plaquettes indiquant que des habitations sont munies de systèmes d'alarme. Si des agents privés se trouvent nez à nez avec des cambrioleurs, ils ne peuvent pas procéder à une arrestation mais doivent avertir la police.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus