Produits alimentaires: le National veut 80% de "suissitude"

Un minimum de 80% de matières premières helvétiques sera nécessaire pour qu'un aliment soit estampillé "suisse". Le National s'est rallié lundi au Conseil des Etats. Il a abandonné par 107 voix contre 80 un traitements différencié entre produits faiblement et fortement transformés.Dans le premier cas, des produits fortement liés à l'agriculture, 80% du poids des matières premières qui les composent auraient dû être suisses. En revanche, pour les produits hautement transformés, issus de l'industrie alimentaire, le seuil aurait été abaissé à 60% (pour les matières premières et pour le coût de revient). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes