Procès d'un ex-policier accusé avoir braqué quatre banques

Un ancien agent de police français accusé d'avoir braqué quatre banques en une année a comparu lundi devant la justice à Bienne. Armé d'un pistolet factice ou d'un couteau, le prévenu aurait commis des brigandages à Bienne, à Delémont et à Malleray (BE).Âgé de 49 ans, cet homme est accusé d'avoir commis son premier brigandage en novembre 2011 à la banque Coop à Bienne. En janvier 2012, il aurait dévalisé une succursale de l'UBS à Delémont avant de braquer une nouvelle fois la banque Coop à Bienne. Arrêté, il est libéré en juillet 2012 dans l'attente de son procès.RécidiveC'est durant sa remise en liberté que l'accusé aurait commis son 4e brigandage en s'attaquant à la succursale de la Banque cantonale bernoise à Malleray (BE), dans le Jura bernois. Après avoir fui en France, le prévenu regagne la Suisse et se livre à la police. Ce citoyen français n'a jamais contesté les faits.L'accusé a agi à visage découvert et n'a pas fait usage de violence physique contre les employés. Le montant total du butin s'élève à quelque 130'000 francs. Devant le Tribunal régional Seeland-Jura bernois, l'accusé sans emploi et sans ressources financières peine à expliquer son comportement.Acte de désespoir"J'avais envie de me saboter, j'étais tout en bas", a déclaré d'une voix calme l'ancien agent de police à Paris. Séparé de sa femme, l'accusé dit avoir agi par désespoir, par colère ou par frustration. "Mais je voulais que cela s'arrête".Le Ministère public a requis 4 ans de prison pour brigandages à plusieurs reprises. Le procureur a dénoncé un comportement menaçant pour faire plier ses victimes. La défense a elle demandé une peine de 36 mois de prison, dont 18 avec sursis. L'avocat a admis avoir de la peine de trouver un fil conducteur aux agissements de son client. Le verdict sera rendu mardi après-midi. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus