Première rencontre entre les délégués de Damas et de l'opposition

Les délégations du gouvernement de Damas et de l'opposition sont arrivées au Palais des Nations à Genève. Le médiateur de l'ONU Lakhdar Brahimi les a réunies à huis clos dans la même pièce pour entamer des entretiens directs.

Après les entretiens séparés de la veille, les deux délégations, l'une dirigée par le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem, l'autre par le chef de la Coalition Ahmad Jarba sont arrivées l'une après l'autre au Palais, ont constaté des journalistes. Elles sont entrées ensuite dans le bâtiment par des portes séparées.

L'ONU n'a pas autorisé l'accès des journalistes à la rencontre dans la même pièce avec M. Brahimi. La rencontre qui se déroule à huis clos n'est pas filmée. Elle devrait être assez courte avant une session plus longue dans l'après-midi, selon l'ONU. L'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe devrait ensuite tenir une conférence de presse.

Mesures de confiance

Lakhdar Brahimi avait indiqué vendredi soir que les deux parties ont accepté comme base de discussions le communiqué de Genève 1 du 30 juin 2012 prévoyant la formation d'un gouvernement de transition avec les pleins pouvoirs exécutifs par consentement mutuel. Il avait en même temps mentionné "des divergences d'interprétation".

Dans un premier temps, les discussions devraient porter sur des mesures de confiance, comme un meilleur accès des organisations humanitaires aux zones assiégées, des cessez-le-feu locaux et la libération de prisonniers. M. Brahimi avait souligné que les deux parties sont engagées dans le processus de négociations et il avait exclu un départ précipité de l'une ou l'autre délégation. Il est prévu que les discussions se poursuivent dimanche jusqu'au 31 janvier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes