Pornogate: les preuves du Service informatique sont illicites

Rebondissement dans l'affaire du pornogate, cette opération qui a permis de mettre au jour la consultation de sites pornographiques par des employés de l'Etat jurassien il y a trois ans. L'enquête lancée par le Service informatique est entachée d'illégalité.Cette conclusion, dévoilée par le "Quotiden jurassien", émane de la Commission cantonale de la protection des données (CDP). L'institution estime que la surveillance informatique de membres de la fonction publique effectuée à fin 2008 et début 2009 par le Service informatique était illicite. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes