Plus de 160 femmes victimes des lettres porno d'un sexagénaire

Un Argovien de 67 ans qui a envoyé plus de 700 lettres anonymes et obscènes à plus de 160 femmes durant un an écope d'une amende de 4000 francs. S'il ne la paie pas, il purgera 80 jours de prison. Le Tribunal de district de Baden l'a en outre condamné à une peine de 300 jours-amende à 50 francs avec sursis.

L'affaire avait fait grand bruit en 2010. De novembre 2009 à novembre de l'année suivante, l'homme marié depuis une quarantaine d'années a insulté ses victimes par voie épistolaire et les a harcelées en leur envoyant des photos pornographiques. Parfois, il leur envoyait des dessins dans lesquels il reproduisait des sexes.

Choisies sur des parkings

Le retraité choisissait ses victimes de manière arbitraire. Apercevant nombre d'entre elles sur des parkings, il notait le numéro d'immatriculation de leur voiture, puis cherchait leur identité et leur adresse dans un ancien répertoire de plaques.

Pour le démasquer, la police argovienne avait publié la photographie d'une lettre, espérant que quelqu'un puisse reconnaître l'écriture de l'auteur et permettre ainsi de l'identifier. L'homme a admis avoir rédigé "par plaisir" les lettres anonymes manuscrites.

Pas de contact direct

Il n'aurait en revanche pas eu l'intention d'entrer en contact direct avec les femmes harcelées ni de mettre à exécution les menaces qu'il proférait contre elles. Le sexagénaire a affirmé qu'il n'allait plus écrire ce genre de lettres

La Cour a reconnu le prévenu coupable de d'insultes répétées, harcèlement sexuel multiple, pornographie, calomnies, menaces et contraintes.

Il devra verser des réparations pour tort moral de 100 à 500 francs à neuf de ses victimes, indique mercredi à l'ats une porte-parole du tribunal, confirmant une information révélée par l'"Aargauer Zeitung" et la chaîne régionale Tele M1.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes