Pas de poursuite pénale contre le comité d'Egerkingen

Le comité d'Egerkingen (SO) n'a pas commis de discrimination raciale avec son annonce en faveur de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse. Les plaintes pénales déposées par des personnes privées n'ont conduit à aucune procédure.

L'annonce, parue dans plusieurs journaux suisses avant la votation populaire du 9 février, montrait une courbe graphique de la population musulmane en Suisse, qui atteindrait un million en 2030. Sous la courbe, sur fond rouge vif, était dessinée une femme portant le niqab.

Trois personnes avaient déposé plainte, dont Matthias Bertschinger, un juriste soleurois membre des Verts. Il visait plusieurs membres du comité, les soupçonnant d'infraction à l'interdiction de discrimination raciale.

Le Ministère public de Bâle-Ville, saisi par le juriste, n'est finalement pas entré en matière, indique le plaignant mercredi. Une décision justifiée notamment par le fait que l'ensemble des accusés ne sont pas domiciliés dans le canton, et que l'annonce en question avait été publiée dans la "Neue Zürcher Zeitung".

Contexte particulier de la votation

Une deuxième personne de Winterthour (ZH) n'a pas connu plus de succès auprès de la justice locale. Il n'en a pas été différemment pour un troisième plaignant, qui a protesté auprès du Ministère public argovien.

Ce dernier a expliqué son refus d'ouvrir une procédure pénale par le contexte particulier lié à la votation populaire à venir. Les groupes d'intérêts ne sont donc pas obligés de faire preuve d'objectivité, peuvent faire de la propagande et se montrer "polémiques". Ils doivent juste demeurer dans les limites fixées par la loi.

Le comité d'Egerkingen est présidé par le conseiller national Walter Wobmann (UDC/SO). Son secrétaire général est l'ancien conseiller national Ulrich Schlüer (UDC/ZH). Selon ce dernier, Oskar Freysinger (UDC/VS) et Natalie Rickli (UDC/ZH) ne faisaient plus partie du mouvement au moment de la publication de l'annonce.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes