Ordre du jour copieux pour les délégués de la "5e Suisse"

Le président des Suisses de l'étranger Jacque-Simon Eggly a salué le récent vote du Conseil des Etats en faveur de la loi sur les Suisses de l'étranger. Réunis en assemblée samedi à Berne, les membres de la "5e Suisse" vont également parler de libre circulation et de prévoyance vieillesse.

"Je tiens à rappeler l'importance institutionnelle mais aussi et surtout politique de cette loi sur les Suisses de l'étranger", a souligné le président de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) Jacques-Simon Eggly, selon le texte de son discours qu'il a prononcé samedi devant les délégués à Berne.

Une telle loi permet au Conseil fédéral de s'y référer pour la mise en place d'une politique et d'une stratégie globale sur toutes les questions relatives aux Suisses de l'étranger, considère le Genevois.

Vote électronique

Il est cependant important de renforcer encore la légitimité du processus d'élection du Conseil des Suisses de l'étranger (CSE), a ajouté l'ex-parlementaire fédéral libéral. Ce renforcement passe notamment par un recours facilité au vote électronique.

M. Eggly est aussi revenu sur l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse le 9 février dernier. L'une des missions premières de l'Organisation des Suisses de l'étranger est de représenter et de défendre au mieux les intérêts des membres de la 5e Suisse, a-t-il rappelé.

Les délégués du CSE comptent aborder une vingtaine de points au cours de leur assemblée ce samedi. Parmi ceux-ci figurent la libre circulation des personnes et une prise de position sur le projet "Prévoyance 2020" mis en consultation jusqu'à la fin du mois par le Conseil fédéral.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes