Nuits lausannoises: la Ville veut améliorer la prévention

A l'instar d'expériences menées par des villes alémaniques, Lausanne veut se doter d'une nouvelle unité SIP (sécurité, intervention, prévention) afin de calmer ses nuits. Elle sera chargée de prévenir les incivilités et de désamorcer les possibles conflits. Budgétée à 710'000 francs par an, l'expérience devrait démarrer durant l'été 2015.

Après des mesures plus policières mises en place dès 2012 pour apaiser les nuits lausannoises, la municipalité a présenté lundi le volet axé sur la prévention. L'unité SIP est "le chaînon manquant" aujourd'hui dans le dispositif de prise en charge, a affirmé le municipal Grégoire Junod, chargé de la sécurité publique.

Deux à trois équipes de deux personnes formeront l'unité SIP. Elles seront actives du jeudi au samedi soir de 18h00 à 02h00. Elles n'auront pas de compétences de police et devront avant tout responsabiliser les usagers de l'espace public et leur rappeler les règles en vigueur.

Le travail des équipes SIP sera également orienté sur les problèmes de voisinage entre habitants et groupes de personnes rassemblées pour des fêtes nocturnes en général bien arrosées. L'information des noctambules sera aussi privilégiée en cas de problèmes manifestes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes