Nombreuses évacuations à Pâques sur les hautes routes

La compagnie valaisanne de sauvetage Air-Glaciers a dû intervenir intensivement le dimanche de Pâques pour évacuer 23 personnes bloquées sur des parcours de haute route. Les conditions météorologiques expliquent cette situation.

Dans la région du Grand Combin, entre le col du Grand St-Bernard et le barrage de Mauvoisin, pas moins de 19 personnes se sont retrouvées dans un bivouac d'une dizaine de places. Elles y ont passé la nuit avant d'être évacuées dimanche matin, indique le quotidien "Le Nouvelliste" mardi.

La situation est particulière, mais les randonneurs ont pris une bonne décision, précise Dominique Michellod, responsable des guides de la Maison du Sauvetage. Venant de différents endroits, ces randonneurs ont été surpris par une météo très changeante.

Ils ont opté pour un repli vers ce bivouac, une alternative de secours, afin d'y passer la nuit. Une excellente décision selon M. Michellod. Il valait mieux passer la nuit à l'étroit à près de 3700 mètres d'altitude plutôt que de poursuivre ou rebrousser chemin avec une visibilité quasi nulle.

Air-Glaciers a organisé dimanche plusieurs rotations d'hélicoptère pour ramener les randonneurs en plaine. L'opération n'a pas présenté de grosse difficulté. La météo était correcte et il est possible d'atterrir à proximité du bivouac, a précisé M. Michellod.

Gelures et épuisement

Quatre autres évacuations ont été menées dans la région du Trient pour rapatrier des randonneurs victimes de gelure ou d'épuisement. Le mauvais temps en provenance du sud a rendu la situation assez imprévisible sur la crête des Alpes valaisannes. En quelques minutes la météo peut passer du beau à la tempête.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes