Neuchâtel: le PLR Philippe Gnaegi ne se représente pas

Le Conseil d'Etat neuchâtelois qui sortira des urnes au soir du 2e tour ne comptera plus aucun des ministres élus en 2009. Tirant les conséquences de son résultat dans la course au gouvernement, le conseiller d'Etat PLR Philippe Gnaegi ne se représente pas.Philippe Gnaegi explique que son score obtenu dimanche lors du premier tour est sans équivoque. Il était arrivé à la 9e place avec 12'767 suffrages contre 21'351 pour le premier candidat, le socialiste Laurent Kurth. Le ministre PLR avait même été devancé par le candidat popiste Nago Humbert.Vote sanctionComme son collègue Thierry Grosjean arrivé à la 7e place, Philippe Gnaegi a été victime du coup de balai de l'électorat neuchâtelois, pressé de tourner la page d'une législature qui a été marquée par des affaires et des tensions. Le résultat du président du Conseil d'Etat rendait peu probable une réélection pour un 2e mandat.Le chef du Département de l'éducation, de la culture et des sports (DECS) affirme regretter "sincèrement" de ne pas pouvoir poursuivre son action au sein du Conseil d'Etat. Dans un communiqué diffusé par la chancellerie, Philippe Gnaegi ne précise pas s'il a pris cette décision après avoir consulté son parti.Nouveau visageAvec la décision de Philippe Gnaegi, le gouvernement aura ainsi un tout nouveau visage. Elu sous l'étiquette du PLR, Frédéric Hainard a été contraint de démissionner en automne 2010 après l'affaire qui porte son nom. Le socialiste Jean Studer a lui démissionné de son poste en été 2012 pour rejoindre le Conseil de banque de la BNS.L'autre socialiste, Gisèle Ory, préfère ne pas se représenter après une législature. Claude Nicati, qui a démissionné du PLR, avait lui aussi choisi de ne pas se représenter. Le PLR Thierry Grosjean est lui entré en 2010 au Conseil d'Etat en remplacement de Frédéric Hainard et le PS Laurent Kurth en décembre à la place de Jean Studer.Le PLR a convoqué une assemblée générale lundi soir à Bevaix pour arrêter une stratégie en vue du 2e tour. Il pourra choisir soit un ticket unique avec Alain Ribaux ou une double candidature avec le ministre sortant Thierry Grosjean. Il devrait aussi débattre de la question d'une alliance avec l'UDC. Le délai pour le dépôt des listes des candidats est fixé à mardi 12h00. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus