Mauvais traitements pour les pensionnaires des soeurs d'Ingenbohl

Des soeurs d'Ingenbohl (SZ) ont fait subir de mauvais traitements aux jeunes pensionnaires des homes dans lesquels elles travaillaient entre 1928 et 1970 dans le canton de Lucerne. Un rapport indépendant présenté mercredi à Ingenbohl le confirme.Les experts désignés par le monastère ont travaillé pendant deux ans. Ils avaient pour mandat de répondre à des questions et non pas de juger ou de pardonner, a souligné l'avocat de Wettingen (AG) Magnus Küng, président de la commission d'experts. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes