Manifestation contre les traités ultralibéraux négociés en secret

Près de 500 manifestants ont défilé samedi après-midi au centre-ville de Genève pour protester contre les traités de libre-échange négociés en secret. Ils craignent que les multinationales ne s'arrogent des secteurs habituellement du ressort des services publics.

"Non à la tyrannie des multinationales", pouvait-on lire sur la banderole en tête du cortège. "L’accord sur le commerce des services (TISA) est une atteinte profonde au code génétique de nos sociétés", a lancé Paolo Gilardi, membre du comité Stop Tisa. Les manifestants ont rejoint en musique et sans incident la zone piétonne du Mont-Blanc à Unimail.

Ces traités négociés en secret menacent aussi les normes sociales, environnementales et sanitaires de la société, selon les manifestants. Les syndicats ainsi que la gauche étaient largement représentés dans le cortège. Des manifestations similaires ont eu lieu dans de nombreux pays européens.

L'idée d'un accord sur le commerce des services a été lancée par les Etats-Unis et proposée à un groupe de membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le groupe dit "Really Good Friends", à la suite de l'impasse des négociations du cycle de Doha. Depuis février 2012, le groupe se réunit de manière régulière à Genève sous la conduite conjointe des Etats-Unis et de l’Australie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes