Mandela fut "personnalité exceptionnelle", déclare Ueli Maurer

Avec la disparition de Nelson Mandela, ce sont "l'Afrique du Sud, le continent africain et le monde entier qui perdent une personnalité exceptionnelle", écrit le président de la Confédération Ueli Maurer. Il fut "un des plus grands hommes de notre époque", résume-t-il.

Les valeurs de justice, de paix, du respect d'autrui, de tolérance et d'humanité qu'il incarnait resteront pour longtemps gravées dans les mémoires, souligne M. Maurer. Ses propos sont cités dans un message de condoléances diffusé vendredi matin à Berne.

Le président de la Confédération rappelle que "sa lutte en faveur de la liberté, des droits de l'homme, de la démocratie, du règlement pacifique de conflits et de la réconciliation nationale dans son pays ont marqué l'histoire du monde de la deuxième moitié du 20e siècle".

Minute de silence

Son collègue de l'exécutif Didier Burkhalter a également rendu hommage à l'ancien président sud-africain Nelson Mandela. Le conseiller fédéral, qui présidait une session de la réunion ministérielle de l'OSCE à Kiev, a demandé à ses pairs d'observer une minute de silence au début de leurs travaux vendredi matin.

S'exprimant devant les représentants des 57 Etats membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) puis devant la presse, M. Burkhalter a salué l'importance de l'héritage du président sud-africain décédé jeudi soir.

Nelson Mandela restera "un exemple pour l'humanité. Un exemple de la force, de la liberté, du pardon et de la réconciliation", a déclaré le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui s'exprimait au nom de la future présidence suisse de l'OSCE.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes