M. Darbellay appelle à gagner les rangs d'un "noyau fort" au centre

Christophe Darbellay souhaite s'allier avec le PBD lors des prochaines élections fédérales et "créer un noyau fort au centre" permettant de conserver deux sièges au gouvernement. Dans une interview au quotidien "Le Temps", le président du PDC invite d'autres formations à rejoindre les rangs.

"Nous nous allierons en priorité avec le PBD, mais nous ne fermons pas la porte aux autres", souligne Christophe Darbellay. Le but est de lutter contre la "double évolution d'une radicalisation des extrêmes et d'un émiettement du centre". Le conseiller national valaisan appelle ainsi à une collaboration "plus aboutie et plus crédible qu'aujourd'hui" entre PBD et PDC.

Il ne donne toutefois pas de précisions sur la nature de cette alliance: "nous présenterons cela fin 2014 ou début 2015", se contente-t-il de dire, ajoutant que l'alliance PDC-PBD veut "viser un pas important au niveau national mais sans conséquences au niveau des sections cantonales, qui gardent la maîtrise de leur destin".

Un tel rapprochement "nous permettra de garder deux sièges au centre" au Conseil fédéral, poursuit M. Darbellay. "Personne n’imagine que le PLR et l’UDC puissent occuper à eux seuls quatre sièges sur sept alors qu’ils ne représentent ensemble que 40% de l’électorat."

Christophe Darbellay n'hésite pas à secouer les Vert'libéraux: "ils calculent comme des épiciers", alors "ils risquent d'être traités comme tels", affirme-t-il. D'après le président du PDC, il n'y a aucune garantie que les Vert'libéraux pourront garder les sièges conquis en 2011 sans apparentements électoraux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes