Lukas Reimann remplace Pirmin Schwander à la présidence de l'ASIN

Le conseiller national Pirmin Schwander (UDC/SZ) démissionne de la présidence de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN). L'annonce a surpris les délégués réunis samedi en assemblée à Berne. Ils ont élu à sa succession le conseiller national Lukas Reimann (UDC/SG).

M. Schwander, âgé de 52 ans, se retire pour des raisons de santé, a précisé à l'ats le directeur de l'ASIN Werner Gartenmann, confirmant une information de la radio RTS. Le Schwyzois n'était pas présent à l'assemblée des délégués.

Pour lui succéder, M. Schwander a proposé Lukas Reimann, âgé de 31 ans et membre du comité directeur de l'ASIN depuis 2000. Les délégués ont suivi la proposition et ont élu le nouveau président à l'unanimité.

Successeur de Christoph Blocher

Pirmin Schwander a présidé l'ASIN pendant une dizaine d'années. Il avait hérité en 2004 du fauteuil de Christoph Blocher, qui avait fondé le mouvement populiste en 1986 avec Otto Fischer, ancien directeur de l'Union suisse des arts et métiers (USAM).

Le Schwyzois avait déjà proposé de se retirer en 2012, suite à des défaites de l'ASIN la même année. L'association n'avait pas réuni assez de signatures pour ses référendums contre les accords fiscaux conclus avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Autriche.

Son initiative, qui voulait soumettre au référendum obligatoire tous les traités internationaux, n'avait pas connu davantage de réussite. Le peuple l'avait balayée par plus de 75% des voix. Pirmin Schwander avait alors fait son auto-critique et s'était dit prêt à démissionner pour permettre au mouvement de se renouveler.

Initiative contre Schengen

Par ailleurs, l'ASIN projette d'élaborer une initiative populaire. Le texte visera la préservation de la souveraineté de la Suisse, diluée dans les deux accords bilatéraux I et II avec l'UE, a précisé à l'ats M. Gartenmann, revenant sur la résolution adoptée samedi par les délégués. L'idée est avant tout de se débarrasser de la libre circulation des personnes et de Schengen.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes