Loteries et paris: les Suisses ont dépensé un peu moins

Les Suisses ont dépensé en 2012 légèrement moins pour la loterie et les paris qu'en 2011. La mise par habitant représente 344 francs contre 351 francs un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a marqué un léger recul, à 2,752 milliards de francs (-1,4%).

Les joueurs ont encaissé 1,84 milliard de francs de gains, soit en moyenne 230 francs par habitant (236 en 2011), selon la statistique des loteries publiée vendredi par l'Office fédéral de la justice. Le produit brut des jeux, soit la différence entre le chiffre d'affaires et les gains redistribués, de l'ordre de 910 millions de francs, a reculé de quelque 3 millions de francs par rapport à 2011.

Euro Millions toujours en tête

Les loteries à numéros Swiss Lotto et Euro Millions demeurent en tête en termes de chiffre d'affaires. Elles représentent 57,1% du produit brut des jeux (54,1 % en 2011). Affichant un chiffre d'affaires de 576 millions de francs, Euro Millions a consolidé sa position de leader.

Dix pour cent environ du chiffre d'affaires des loteries à numéros est réalisé sur Internet. Les paris sportifs voient leur chiffre d'affaires baisser légèrement, de 161 millions de francs en 2011 à 156 millions de francs en 2012.

Aide au sport

Swisslos et la Loterie Romande ont réalisé en 2012 99,7% du produit brut des loteries et paris. Elles ont reversé 557 millions de francs aux fonds cantonaux de loterie et du sport et, à titre de bénéficiaires directs, à des associations sportives.

Les petites loteries et les paris locaux, notamment les paris hippiques, représentent les 0,3 % restants du produit brut des jeux. Les associations organisatrices affectent les bénéfices à la réalisation de leurs buts.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes