Lorsque les entreprises s'introduisent dans les salles de classe

Certaines entreprises élaborent des supports de cours qu'elles mettent à disposition des enseignants alémaniques sur Internet. Elles s'introduisent ainsi dans les salles de classe et accèdent aux clients et citoyens de demain. Ces pratiques n'existent pas en Suisse romande.La plateforme internet Kiknet, fondée il y a dix ans, met à disposition des fiches de travail en allemand sur environ 150 thèmes et dit enregistrer quelque 40'000 téléchargements par mois. Ce matériel gratuit pour les enseignants est financé par des entreprises, des associations, des organisations et des offices fédéraux.Il peut aider des professeurs stressés à préparer leurs leçons. Mais lorsque La Poste enseigne aux enfants l'écriture des lettres, la Coop la consommation "durable" et le PLR le paysage politique en Suisse, cela ne revient-il pas à arroser les jeunes de publicité même au sein de leur classe? Sur des documents consacrés à l'usage de la virgule, le logo du sponsor Victorinox apparaît à chaque page. Outre de grossières fautes de grammaires, le principal danger est que les entreprises se fassent de la publicité par ce biais.Seulement les effets positifsDes documents sur la contraception sponsorisés par le groupe de chimie-pharmacie Bayer mentionnent plusieurs effets secondaires positifs de la pilule - comme des cheveux plus beaux et moins d'acné - mais pas de conséquences négatives.Sur des fiches scolaires mises à disposition par swissnuclear, un groupe d'experts en matière d'atome, le nucléaire s'en sort particulièrement bien dans la présentation des différentes sources d'énergie."Cas isolés"Le directeur de Kiknet Timo Albiez relativise: comme les sponsors sont variés, les jeunes peuvent se faire une image équilibrée. L'organisation environnementale Greenpeace a par exemple aussi droit au chapitre en matière d'énergie.Selon la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique, le sponsoring ne doit pas influencer les objectifs, les missions et les principes de l'école. Les apprenants ne doivent pas être lésés dans leurs droits et leurs libertés. Ces questions ne se posent pas de ce côté de la Sarine, où il n'existe aucune plateforme comme Kiknet. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes