Cinq jeunes arrêtés pour avoir posé du béton sur une voie CFF

Cinq jeunes de 13 à 24 ans ont saboté mardi soir la ligne CFF à grande vitesse entre Berne et Olten (SO). Un train Intercity a heurté les plaques de béton qu'ils avaient posées sur la voie. L'accident n'a pas causé de gros dommages, mais il a provoqué la fermeture partielle du tronçon durant une heure, des déviations de trains et des retards.

Les cinq jeunes gens ont été arrêtés peu après les faits, alors qu'ils s'éloignaient de la ligne ferroviaire. Ils sont toujours en détention pour y être interrogés. Une "bêtise aussi imprudente" peut avoir des conséquences graves, a déclaré la porte-parole des CFF Lea Meyer au micro de la radio alémanique SRF. Les trains circulant sur la ligne à grande vitesse peuvent atteindre jusqu'à 200 km/h.

Les suspects avaient déposé les plaques de béton à la hauteur de Recherswil (SO). Le train les a percutées vers 20h30, indique mercredi la police soleuroise. L'impact a réduit les plaques en petits morceaux. Le convoi a pu poursuivre son chemin.

Mardi soir, les trains circulant entre Berne et Olten (SO) ont dû être déviés, entraînant des retards allant jusqu'à 15 minutes. L'évacuation des morceaux de plaques et les travaux d'enquête de la police sur place ont duré une heure.

Le train Intercity qui a suivi le convoi qui a percuté les plaques a dû faire demi-tour avant d'être dévié sur l'ancienne ligne. Il est arrivé à Zurich avec un retard d'une heure et demie, a constaté un journaliste de l'ats. Dans l'autre direction, le trafic a été maintenu, précisent les CFF.

Panne mercredi matin

Mercredi matin, un autre incident a perturbé la même ligne dès l'aube et durant les heures de pointe. Le trafic ferroviaire a dû être dévié pendant plus de cinq heures en raison de la panne d'une ligne de contact à Rothrist (AG). Les retards de trains ont atteint entre 10 et 45 minutes. La situation est rentrée dans l'ordre vers 10h30.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus