Li Keqiang a été accueilli par Didier Burkhalter à Zurich

Le premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé à Zurich pour une visite de deux jours en Suisse. Il a été accueilli par le conseiller fédéral Didier Burkhalter, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).Le ministre des affaires étrangères a salué son hôte d’un nin hao (bonsoir) avant de lui dire que la Suisse lui souhaitait la bienvenue, a précisé le DFAE dans un communiqué.Le premier ministre chinois et sa délégation doivent mener des entretiens vendredi à Berne avec le président de la Confédération Ueli Maurer, M. Burkhalter et le ministre de l'économie Johann Schneider Ammann, avec qui il signera un mémorandum sur un accord de libre-échange entre la Chine et la Suisse.Outre les questions économiques, d’autres thèmes seront abordés lors des entretiens officiels, selon le DFAE. La situation dans la péninsule coréenne ou le Proche-Orient fera notamment l’objet d’échanges de vues entre les délégations chinoise et suisses.Symbole d'ouvertureDans une colonne d'invité publiée par la "Neue Zürcher Zeitung" (NZZ), Li Keqiang a indiqué qu'il considère son séjour en Suisse comme un symbole de l'ouverture de son pays vers l'extérieur. Que sa visite officielle en Suisse soit la première en Europe n'est pas un hasard après la conclusion de l'accord de libre-échange entre les deux pays.La Suisse est en effet le premier pays d'Europe et parmi les vingt principales économies mondiales qui a bouclé un accord de libre-échange d'une importance exceptionnelle avec la Chine, écrit le premier ministre chinois.Pour Li Keqiang, la Chine montre avec cet accord sa volonté de développer son ouverture. Son intérêt pour un système commercial multilatéral est grand. Parallèlement, le commerce régional doit continuer à être libéralisé, et l'application de la stratégie des zones de libre-échange accélérée. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus