Les médecins assistants travaillent toujours trop

Les chefs de clinique et médecins assistants suisses continuent de travailler plus de 50 heures par semaine et plus de sept jours jours consécutifs. Des conditions de travail illégales qui mettent en péril la sécurité des patients.L'Association suisse des médecins assistants et chefs de clinique (ASMAC) a lancé mardi une campagne "Hôpitaux hors-la-loi" pour sensibiliser l'opinion publique, les autorités politiques, ainsi que les responsables des hôpitaux, a expliqué à l'ats Rosmarie Glauser, secrétaire politique. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes