Les délits autour des stades ont grimpé de 13%

Les échauffourées après la finale de la Coupe suisse à Berne, la violence des fans du club zurichois Grasshopper après une rencontre à Bâle. Pas de doute, la question de la sécurité occupe le monde du football en Suisse. L'Office fédéral des statistiques (OFS) vient encore en donner la preuve par les chiffres.

On a dénombré 258 délits, liés à la violence, et survenus proches des stades en 2013, selon les statistiques policières de la criminalité, soit 13% de plus que l'année précédente. En 2012, 228 infractions avaient été signalées, a indiqué la "SonntagsZeitung", revenant sur des statistiques de l'OFS.

C'est la première fois depuis 2011 que la violence des fans augmente à nouveau près des stades, après une pause momentanée en 2012.

Violence contre les policiers en hausse

L'augmentation du nombre d'actes violents et de menaces contre les forces de l'ordre est particulièrement significative. Alors qu'en 2012, 29 cas d'agressions physique ou verbale contre des policiers avaient été recensés, il y en a eu 52 en 2013, soit 85% de plus.

Dans les statistiques de l'OFS, ont été comptabilisés les délits perpétrés dans et autour d'enceintes sportives - les stades, les terrains de football et les patinoires - et notifiés comme tel par la police. Le football et le hockey sont les sports les plus concernés.

Dans leurs rapports, les policiers sont toutefois tenus de notifier le lieu du délit uniquement lors des cas graves. Ce qui laisse supposer qu'un certain nombre d'actes violents n'apparaissent en fait pas dans les chiffres de l'OFS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes