Les Verts discutent de leur initiative sur les denrées alimentaires

Les Verts suisses se réunissent à Delémont pour se pencher sur le contenu de nos assiettes. Ils devraient annoncer, à l'issue de leurs débats, le lancement d'une initiative populaire en faveur des denrées alimentaires durables. Les Vert'libéraux, le PEV et les jeunes UDC tiennent également des assemblées ce samedi.

Pour les écologistes, les produits venus de l'étranger doivent respecter les mêmes standards que ceux qui sont imposés aux agriculteurs suisses en matière de qualité, d'environnement et de protection des animaux. Ils veulent ainsi réduire la concurrence entre produits durables et denrées conçues dans de mauvaises conditions sociales et écologiques.

En proposant un nouvel article constitutionnel, les Verts veulent promouvoir des denrées alimentaires produites de manière durable. Cette démarche doit renforcer non seulement le commerce équitable mais aussi la production locale et saisonnière des aliments. Ils sont convaincus que leur initiative profitera aux consommateurs, à l'agriculture et à l'environnement.

Dans la foulée de plusieurs scandales alimentaires en Europe, le Parti écologiste répète que la viande d'animaux issus d'élevages intensifs et nourris aux antibiotiques et aux hormones de croissance ne devrait pas atterrir dans nos assiettes. Les Verts dénoncent aussi le fait que les asperges du Chili ou les fraises d'Afrique du Sud sont parfois meilleur marché que les produits locaux.

Mots d'ordre des Vert'libéraux

Les Vert'libéraux tiennent une assemblée des délégués à Zurich. Ils doivent adopter différents mots d'ordre pour le 18 mai, notamment sur l'initiative pour des salaires minimaux et sur celle interdisant aux pédophiles de travailler avec des enfants. Un débat de société est également agendé sur l'égalité pour toutes les formes d'union.

Le Parti évangélique (PEV) tient un congrès extraordinaire à Olten (SO), consacré à la sécurité en Suisse. L'achat du Gripen sera notamment examiné. Deux autres objets doivent faire l'objet d'une discussion: la sécurité intérieure et la protection des données.

Enfin, les Jeunes UDC réunis dans le canton de Berne choisiront un nouveau président, après la décision d'Erich Hess de se retirer.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes