Le président des Vert'libéraux Martin Bäumle voit grand pour 2015

Le président des Vert'libéraux Martin Bäumle se montre ambitieux pour les élections fédérales 2015: passer de 5,4 à 7 voire 8% des voix. Les Vert'libéraux pourraient ainsi au moins maintenir leurs sièges au Conseil national.

Lors des dernières élections fédérales, les Vert'libéraux ont profité d'apparentements de listes judicieusement choisis, qui ont fait tomber environ la moitié de leurs 12 sièges à la Chambre du peuple dans leur escarcelle. Mais les autres partis, surtout le PBD, sont devenus plus sceptiques et les Vert'libéraux ne peuvent plus miser sur les mêmes combinaisons gagnantes.

Le parti doit donc augmenter sa part d'électeurs "de manière à maintenir sa députation par ses propres moyens, voire l'accroître d'un ou deux sièges", explique Martin Bäumle, dans une interview dans la "NZZ am Sonntag".

Mini-séisme

Selon lui, 7 à 8% des voix sont possibles, même si l'objectif est ambitieux, admet M. Bäumle. "Si nous l'atteignons, cela représenterait un mini-tremblement de terre pour la Suisse". Le président des Vert'libéraux voit des possibilités du côté des cantons d'Argovie, de Lucerne, de Berne, de Bâle et de la Suisse romande.

Martin Bäumle espère encore une réédition d'apparentements de listes gagnants pour les Vert'libéraux. "Le PBD et le PDC perdraient des sièges s'ils nous excluent d'office", estime-t-il.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus