Le président de la Confédération s'est recueilli à Auschwitz

Didier Burkhalter a souligné mardi à Auschwitz la responsabilité de sensibiliser les jeunes générations aux crimes contre l'humanité comme l'Holocauste. Au second jour de sa visite d'Etat en Pologne, il a visité le site de l'ancien camp d'extermination en compagnie d'une jeune Suissesse, petite-fille d'un rescapé.

"Nous le devons aux victimes pour perpétuer leur mémoire et il est de notre responsabilité envers les jeunes générations d'expliquer ce qui a rendu possible de tels crimes contre l'humanité et comment prévenir de telles tragédies à l'avenir", a écrit le président de la Confédération dans le livre d'or du musée Auschwitz I.

M. Burkhalter a visité le site de l'ancien camp avec le directeur du musée Piotr Cywinski. Il a ensuite allumé une bougie près du monument aux victimes après sa visite du camp Auschwitz II-Birkenau, a souligné à l'ats un porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Cette visite est intervenue au lendemain de la Journée internationale en hommage à la mémoire des victimes de l'Holocauste. La Suisse a versé 1,2 million de francs l'an passé à la Fondation Auschwitz-Birkenau, contribuant à un effort international de préservation des lieux.

489 millions de francs

Dans la matinée, plusieurs projets financés par la Suisse dans le cadre de la contribution à l'élargissement de l'UE avaient été présentés à Didier Burkhalter à Cracovie et dans la région de cette ville polonaise. Il a notamment visité l'hôpital Rydygier, l'un des trois établissements où la Suisse soutient des mesures pour améliorer l'efficacité énergétique.

Il a rencontré également des représentants des autorités locales et des partenaires polonais des projets financés par la Suisse. La Confédération investit 489 millions de francs au total en Pologne dans le cadre de la contribution à l'élargissement. Berne soutient 58 projets visant à réduire les disparités économiques et sociales dans ce pays.

/ATS


Actualisé le