Le préposé à la protection des données admet le droit des banques

Après avoir tapé du poing sur la table, le préposé fédéral à la protection des données retourne sa veste. Hanspeter Thür admet désormais que la transmission de données d'employés aux Etats-Unis relève de l'"intérêt général". Il exige néanmoins plus de transparence.Le préposé réclamait initialement un arrêt de la transmission de données des salariés à Washington, menaçant même les banques de demander des mesures provisionnelles au Tribunal administratif fédéral. Entre-temps, après avoir analysé la question et procédé à des inspections, il a mis de l'eau dans son vin. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus