Le "non" à l'initiative 1:12 progresse de 10 points.

Les opposants aux trois objets des votations fédérales du 24 novembre ont repris du poil de la bête ces dernières semaines. Le non a gagné entre 5 et 18 points, respectivement contre la hausse de la vignette et l'initiative sur les familles. Le non à l'initiative 1:12 progresse de 10 points.

Comme d'habitude, les deux initiatives perdent du soutien au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'échéance. Encore acceptée par 64% de oui contre 25% de non il y a trois semaines, la proposition de l'UDC pour les familles ne récolte plus que 49% de oui contre 43% de non.

Le texte qui veut offrir des déductions fiscales aux parents gardant eux-mêmes leurs enfants à la maison peut encore compter sur une relative majorité. Mais si la tendance se poursuit dans les derniers jours, elle pourrait être rejetée.

Initiative 1:12

Idem s'agissant de l'initiative des Jeunesses socialistes qui veut que le salaire mensuel du patron ne dépasse pas ce que gagne un employé de son entreprise en un an. Encore au coude-à-coude lors du précédent sondage, elle serait désormais rejetée à 54%. Selon l'institut gfs.bern, elle n'a presque plus de chance d'être acceptée.

La hausse de la vignette autoroutière de 40 à 100 francs suit une évolution atypique pour un projet du gouvernement et du Parlement soumis au peuple après référendum. En général, le résultat du scrutin pour un objet de ce type correspond à celui du premier sondage réalisé, les indécis se répartissant ensuite pratiquement à parts égales entre les deux camps.

Tel n'est pas le cas cette fois-ci, l'écart se réduisant de 12 points il y a trois semaines à 4 points seulement aujourd'hui. Ainsi la hausse de la vignette est celui des trois objets dont le résultat est le plus incertain. Encore acceptée par 53% contre 41% de non en octobre, l'augmentation de cette taxe ne l'est plus que par 50% contre 46%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus