Le comité "Non au 2e tube au Gothard" lance un référendum

L'association "Non au 2e tube au Gothard" a lancé mardi son référendum, annoncé depuis longtemps. Elle a sévèrement critiqué le projet d'un second tunnel routier, reprochant au Conseil fédéral et au Parlement de vouloir contourner la protection des Alpes, pourtant inscrite dans la constitution.

La disposition légale qui prévoit d'ouvrir seulement deux voies à la circulation n'est qu'un artifice pour se soustraire à l'article constitutionnel sur la protection des Alpes, a dénoncé Caroline Beglinger, codirectrice de l'Association transports et environnement (ATE), devant les médias à Berne. Le Conseil fédéral et le Parlement essaient de tromper le peuple. Une loi est en effet modifiable en tout temps, a rappelé Mme Beglinger.

Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes, a souligné pour sa part la fragilité écologique de l'espace alpin. Selon lui, la circulation routière nuirait excessivement aux personnes et à l'environnement dans les vallées alpines, car un véhicule qui circule dans cette zone pollue trois fois plus que sur le Plateau.

Craintes tessinoises

Une voix tessinoise s'est aussi élevée contre le projet. Pour la conseillère nationale socialiste Marina Carobbio, vice-présidente de l'Initiative des Alpes, son canton subirait tout particulièrement les conséquences du trafic. Un second tunnel amènerait tôt ou tard encore plus de véhicules, notamment des poids lourds.

Même la Suisse romande risquerait d'être prétéritée, a relevé la conseillère nationale Anne Mahrer (Verts/GE), car d'autres projets subiraient un report pour assurer le financement du Gothard. Et il est prévisible que, dans ce cas, la Suisse romande serait désavantagée, d'après l'écologiste.

Pour Regula Rytz, coprésidente des Verts suisses, la réalisation d'un 2e tube entrerait aussi en concurrence avec de nombreux projets d'agglomération dont le financement n'est pas encore assuré. Environ 17'000 véhicules en moyenne circulent chaque jour au Gothard, soit beaucoup moins que dans les agglomérations, a rappelé la conseillère nationale.

Organisation nationales et régionales

L'association "Non au 2e tube au Gothard" regroupe une cinquantaine d'organisations nationales et régionales. Parmi les organisations nationales, outre l'ATE, l'Initiative des Alpes, le SEV, le PS et les Verts, figurent aussi les Vert'libéraux, le PEV, Greenpeace, le WWF, Pro Natura ou Pro Vélo. Le délai pour réunir les 50'000 signatures nécessaires court jusqu'au 15 janvier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes