Le Prix Nobel Shimon Peres récompensé par une cloche

Le président israélien Shimon Peres a reçu vendredi matin à Davos une cloche suisse en or pour récompenser son parcours. Détendu, il a plaidé pour l'investissement dans la connaissance et la jeunesse aux côtés de Klaus Schwab, le fondateur du Forum économique mondial (WEF).

"Vous avez reçu tellement de prix et de récompenses, nous avons pensé qu'il fallait vous offrir quelque chose de spécial. Avec cela, vous ferez retentir la musique de la paix", a expliqué Klaus Schwab en lui tendant une belle cloche typiquement suisse sous les rires et les applaudissements.

"Je vais la promener au Proche-Orient", lui a répondu tout sourire Shimon Peres, faisant sonner la cloche devant une audience conquise.

La valeur du savoir

Agé de 90 ans, le président de l'Etat d'Israël interrogé par Klaus Schwab a plaidé pour la promotion du savoir. "La nouvelle monnaie du monde, c'est la connaissance, non l'argent", a-t-il souligné, se disant confiant en l'avenir du monde arabe grâce à la "jeunesse, qui sera la solution aux problèmes de cette région".

Devant de nombreux patrons d'industrie, Shimon Peres a appelé à se souvenir qu'"il n'y a pas que les affaires, il y a aussi l'humanité". Il a d'ailleurs estimé que si l'Occident est aujourd'hui dans le monde arabe, ce n'est plus pour défendre ses propres intérêts mais "des valeurs: la démocratie, le droit des femmes et la liberté d'expression".

Adieu les vacances

Interrogé par Klaus Schwab sur ses projets, le nonagénaire qui s'est décrit comme un "optimiste insatisfait" a répondu: "Je vais continuer à travailler", appelant les participants à faire de même. "Ne prenez pas de vacances. Oeuvrez à augmenter vos capacités et vous serez heureux. Jusqu'à 150 ans!"

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes