Le Parlement tient mordicus aux 5 milliards par an pour l'armée

La bataille concernant le budget militaire continue. Par 7 voix contre 3, la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats appelle le plénum à soutenir une motion du National visant à attribuer 5 milliards de francs par an à l'armée au lieu des 4,7 milliards prévus par le Conseil fédéral.

En septembre 2011, le Parlement a chargé le gouvernement de relever le budget militaire de 4,4 à 5 milliards de francs par an dès 2014. Cette hausse devrait permettre non seulement d'acheter 22 nouveaux avions de combat mais aussi de garantir une armée de 100'000 militaires et de combler les lacunes en équipement.

Or, le gouvernement s'est écarté de ce plan de route. Il propose de plafonner les dépenses de l'armée à 4,7 milliards et ce à partir de 2015. Quelque 300 millions par an devraient être prélevés dans ce budget pour alimenter un fonds destiné à financer l'acquisition des avions.

Les partis de droite sont excédés. Le gouvernement, dont les plans sont jugés "inacceptables", doit respecter la volonté des Chambres fédérales et corriger le tir. Des ressources supplémentaires sont nécessaires pour combler les graves lacunes en matière d'armement, affirme la majorité de la commission, dans un communiqué publié mardi.

Seule concession faite, le plafond de dépenses à 5 milliards ne devrait valoir que dès 2016, vu qu'il n'est plus possible de procéder à des achats d'armement supplémentaires d'ici là. La minorité de gauche estime pour sa part que l'armée pourra très bien mener à bien sa mission avec un budget de 4,7 milliards.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes