Le PDC propose 25 mesures pour soutenir la classe moyenne

Les 480 membres et sympathisants du PDC présents à Sempach samedi ont accepté une résolution réclamant des mesures afin de soutenir la classe moyenne. Le texte exprime 25 exigences dans les domaines des assurances sociales, des impôts, du logement, de l'€™économie, de l'€™accueil des enfants et des loisirs.

Une des mesures réclamées par le PDC est la suppression des primes maladie pour les enfants. Cela serait un moyen simple et sans bureaucratie d'aider les parents, a expliqué le conseiller national Martin Candinas (GR), responsable de la résolution.

Celle-ci demande aussi que l'Etat mette davantage de parcelles constructibles à disposition pour des logements abordables. Les démocrates-chrétiens voient un potentiel dans les terrains militaires en zone urbaine.

Les petites et moyennes entreprises doivent aussi être soutenues. Les démocrates-chrétiens réclament des charges salariales moins élevées pour les employés âgés. Ils réclament en outre moins de bureaucratie pour faciliter l'accès aux permis de construire par exemple.

Introduction d'un crédit d'impôt

Sur le plan fiscal, la résolution demande l'introduction d'un crédit d'impôts de 1000 francs par enfant qui serait déduit des impôts des familles de la classe moyenne. Le PDC souligne par ailleurs la nécessité de créer plus de crèches et veut l'introduction généralisée des bons de garde permettant aux parents de choisir la crèche qui leur convient.

Si les familles doivent pouvoir avoir le libre choix de concilier enfants et vie professionnelle, les personnes âgées doivent aussi être libres de rester chez elles si elles le souhaitent. Pour faciliter ce choix, le PDC prévoit une prime pour la prise en charge des personnes âgées par des proches.

Les démocrates-chrétiens ne veulent pas parler des coûts que ces mesures impliqueraient. "Il s'agit d'investissements pour le futur. Des investissements avec rendement garanti", a déclaré M. Candinas.

Dans son discours d'ouverture, la conseillère fédérale Doris Leuthard a souligné que des logements abordables pour tous est un des défis principaux qui concernent la classe moyenne. Les prix des logements ont doublé en 10 ans, a rappelé la cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus