Le PDC et le PBD choisissent la collaboration plutôt que la fusion

Le centre droit veut se renforcer, mais pas au prix d'une fusion. Le PDC et le PBD ont annoncé jeudi qu'ils allaient seulement intensifier leur collaboration. Cette coopération aura pour champ d'action le Parlement et les votations fédérales. Elle est prévue pour se poursuivre au-delà de 2015.Les travaux initiés par un groupe de travail en février dernier ont montré que la base n'était pas favorable à une fusion, a déclaré Martin Landolt, président du PBD. Sans compter que dans plusieurs cantons, les deux partis sont parfois en concurrence, comme à Soleure. /SERVICE


Actualisé le