Le National demande un moratoire sur la fermeture des consulats

Le Conseil fédéral ne doit plus fermer de consulats jusqu'à la fin de la législature, en 2015. Le National a accepté jeudi par 137 voix contre 41 une motion en ce sens. La Chambre des cantons doit encore se prononcer.

Les Suisses de l'étranger sont toujours plus nombreux, mais ces dernières années, le nombre de consulats a diminué de moitié, a critiqué le motionnaire Roland Büchel (UDC/SG). Ceux de villes très peuplées par des Helvètes comme Hambourg et Düsseldorf, en Allemagne, Chicago (USA) ou Toronto (Canada) ont récemment fermé.

Parallèlement, des ambassades ont ouvert leurs portes à Tirana, en Albanie, ou Bichkek, capitale du Kirghizistan. Peu de Suisses sont capables de situer ces pays sur une carte, a-t-il affirmé.

Les nouveaux centres consulaires régionaux qui couvrent parfois plusieurs pays ne remplacent pas une présence sur place. Pour la majorité, il faut tirer un bilan intermédiaire de cette récente réorganisation et la repenser.

Plus efficace

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter a fait valoir sans succès que la fermeture du consulat de Chicago répondait à une volonté du Parlement. Les Chambres fédérales ont demandé des économies et davantage de synergies dans le réseau des représentations suisses à l'étranger.

Les services consulaires ont été supprimés dans les villes où la demande était faible. Avec la mise en place de centres consulaires régionaux, les prestations n'ont pas diminué. Au contraire, les services sont devenus plus modernes et plus professionnels, a insisté le conseiller fédéral.

Depuis le 1er mai 2012, une assistance téléphonique répond ainsi aux questions des Suisses de l'étranger sur l'ensemble des services consulaires. Elle est joignable toute l'année 24 heures sur 24. La qualité est inchangée, voire plus grande, en raison d'une plus grande disponibilité, a assuré en vain Didier Burkhalter.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus