Le National allège le dispositif de prévention de la jeunesse

Un jour après avoir adouci l'imposition des spiritueux produits en Suisse, le National a nettement allégé jeudi le dispositif de protection de la jeunesse contre l'alcool. Expurgé du régime de nuit et du prix minimum de vente soutenus par le Conseil des Etats, le texte a passé la rampe par 121 voix contre 59.

Le projet retourne à la Chambre des cantons. La gauche a été défaite sur toute la ligne. Ses appels à entendre les avis des spécialistes appelant à combattre les abus en restreignant l'accès à l'alcool ont été vains.

Les noctambules devraient pouvoir continuer à acheter de l'alcool entre 22h00 et 06h00, a décidé le National par 114 voix contre 59. Pas question de mettre tout le monde sous tutelle, a argumenté le clan bourgeois. Les jeunes s'approvisionneront d'avance si la vente est interdite en soirée. Peu de magasins sont de toute façon ouverts après 22h00.

"Happy hours" aux spiritueux

Le National a non seulement refusé de limiter les offres d'appel, mais encore avalisé un assouplissement voulu par les sénateurs: on pourra aussi consommer des spiritueux durant les "happy hours".

Pas question non plus de prévenir les excès par un prix minimum de vente. La droite a fait bloc contre une intervention de l'Etat dans la liberté économique.

Six hospitalisations par jour

Un litre de vodka se vend à 9 francs et chaque jour, six jeunes sont hospitalisés pour des comas éthyliques, a rappelé Ada Marra (PS/VD). Le prix minimum est la mesure la plus ciblée et la plus efficace pour lutter contre les abus d'alcool.

Cela aurait un effet sur la consommation, mais risque d'encourager les produits bon marché au lieu de la qualité, a estimé la ministre des finances. Le Conseil fédéral préfère protéger la jeunesse par l'interdiction des "happy hours", de la vente nocturne d'alcool dans les magasins et la légalisation des achats-tests.

La Chambre du peuple n'a soutenu que cette dernière mesure pour contrôler le respect des limites d'âge de vente. Le National a aussi ajouté un article interdisant la remise d'alcool via des distributeurs automatiques non surveillés.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes