Le Ministère public genevois se retrouve décapité

Le Ministère public genevois traverse une zone de turbulences. Les quatre premiers procureurs de l'institution ont annoncé leur démission une année après avoir été nommés. La situation est difficile, a admis vendredi le procureur général Daniel Zappelli.Pour le patron de la justice genevoise, ces démissions en série ne doivent toutefois pas être interprétées comme un échec ou un désaveu de sa politique à la tête du Ministère public. "Il s'agit d'un coup d'arrêt momentané qui impliquera une réflexion sérieuse pour en sortir", a simplement précisé devant la presse M. Zappelli. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus