Le Conseil national soutient l'initiative de la Marche Blanche

Une personne qui a été condamnée pour une atteinte à l'intégrité sexuelle d'un enfant ne doit plus jamais avoir le droit de travailler avec eux. Le Conseil national recommande au peuple d'accepter l'initiative populaire de la Marche Blanche et ne veut pas lui opposer un contre-projet direct.L'initiative "pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants" a été soutenue jeudi par 82 voix d'élus bourgeois contre 79 et 14 abstentions. Le texte veut priver définitivement d'exercer une activité professionnelle ou bénévole avec un enfant ou une personne dépendante quiconque a été condamné pour atteinte à l'intégrité sexuelle d'une personne de cette catégorie. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes