La sécurité est entre de bonnes mains, selon Oskar Freysinger

La sécurité valaisanne est entre de bonnes mains, selon Oskar Freysinger qui a tiré jeudi le bilan de ses cent premiers jours au gouvernement cantonal. Le nouveau ministre UDC a fait l'éloge du commandant de la police Christian Varone avec qui les rapports sont "excellents".

La collaboration entre les deux hommes, adversaires durant la campagne électorale du printemps, fonctionne au mieux, a dit Oskar Freysinger. "Christian Varone est quelqu'un de clair, de précis qui agit rapidement".

Le nouveau conseiller d'Etat valaisan, chef du Département de la formation et de la sécurité (DFS), a admis qu'après des débuts un peu tendus, les relations se sont normalisées avec ses collègues.

Le collège gouvernemental, ce sont cinq personnes qui essaient de gérer l'appareil de l'Etat. La collaboration est indispensable. "Il faut se serrer les coudes, et ça marche bien, les discussions sont peu idéologiques", précise Oskar Freysinger.

Mandat à Berne conservé

Le chef du DFS a également annoncé vouloir conserver son mandat de conseiller national. Malgré un absentéisme important aux sessions des Chambres fédérales, le double mandat reste "faisable" et Oskar Freysinger entend le mener au terme de la législature fédérale.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus