La première femme ermite des gorges de la Verena (SO) se retire

L'ermitage des gorges de la Verena, près de Soleure, un lieu d'excursion apprécié, est abandonné. L'ermite, Verena Dubacher, a quitté son poste après cinq ans. En 2009, elle fut la première femme nommée en 600 ans.

Agée de 68 ans, soeur Verena a fait valoir des raisons de santé et se retire dans un home pour personnes âgées, a dit mercredi Sergio Wyniger, président de la bourgeoisie de Soleure, sur les ondes de la radio alémanique SRF.

C'était un secret de Polichinelle que la titulaire du poste n'était pas très satisfaite du remue-ménage qui règne dans cet endroit. "Elle aurait préféré être une vraie ermite", a ajouté M. Wyniger. Verena Dubacher avait été choisie parmi une vingtaine de candidatures. Cette enseignante en religion avait auparavant travaillé pour la paroisse de Hochdorf (LU).

Dans les gorges de la Verena, situées à quelque deux kilomètres de Soleure, l'ermite vivait dans une maisonnette mise à sa disposition, construite au pied d'un rocher. Elle s'occupait du jardin ainsi que des deux chapelles et du terrain qui composent l'ermitage et guidait les touristes à travers les gorges. Son prédécesseur, frère Johannes Leutenegger, avait exercé cette fonction durant un quart de siècle.

Attraction touristique

La bourgeoisie de Soleure souhaite repourvoir le poste vacant dès que possible. Un groupe de travail a été nommé à cet effet.

L'ermitage des gorges de la Verena est une des attractions touristiques de la ville de Soleure. Il constitue un bien culturel d'importance nationale et est placé sous la protection des monuments. Dans les gorges, qui sont une réserve naturelle cantonale, un petit chemin caché par les arbres longe une rivière.

L'histoire de cet ermitage remonte à l'an 300. Une première notice, datée de 1442, atteste de la présence d'un ermite. L'ermitage existe dans l'Eglise catholique depuis plus de 1600 ans. Ceux qui adoptent ce style de vie appartiennent à un ordre religieux ou dépendent directement d'un évêque. En choisissant le statut d'ermite, ils s'engagent à vivre totalement retirés du monde.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes