La première dame chinoise casse les codes et chavire les coeurs

Son sourire, son élégant manteau noir et son discret sac à main non siglé ont transformé vendredi la nouvelle première dame de Chine, Peng Liyuan, en égérie de la blogosphère chinoise. A sa descente de l'avion présidentiel à Moscou, la chanteuse de 50 ans s'est même permise un geste d'affection envers son mari.Cette rupture assumée avec la tradition de froideur cultivée par le parti communiste chinois, au point que les noms de la femme et des enfants de nombreux dirigeants font figure de secret d'Etat, n'a pas laissé insensible ses compatriotes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes