La langue de Molière ne sera plus enseignée au primaire à Nidwald

Après la Thurgovie, Nidwald supprime à son tour l'enseignement du français à l'école primaire. Le canton entend en revanche augmenter les heures de français au secondaire et y rendre obligatoire un séjour linguistique dans une région francophone.

Le gouvernement du canton a répondu ainsi, mercredi, à un postulat du Parlement nidwaldien. Ce dernier demandait à l'exécutif d'étudier la possibilité de supprimer l'enseignement du français à l'école primaire. Il a par la même occasion apporté son soutien à une initiative de l'UDC, déposée en avril dernier, réclamant cette suppression.

Selon le Conseil d'Etat nidwaldien, l'enseignement de deux langues étrangères à l'école primaire - l'anglais dès la 3e et le français dès la 5e année - surcharge les élèves. Conséquence: l'apprentissage du "bon allemand" et des sciences naturelles est négligé. Enseignants et parents d'élèves ont en outre critiqué l'enseignement de deux langues étrangères au cycle primaire.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus