La Suisse souligne l'urgence de rénover le Palais des Nations

La Suisse a souligné vendredi à New York l'urgence de la rénovation du Palais des Nations de Genève. L'ambassadeur suisse à l'ONU Paul Seger a affirmé que son "état de dégradation est tel que la nécessité d’une rénovation complète s’impose".

L'ambassadeur a fait ces déclarations lors d'une intervention devant la commission du budget de l'ONU, soulignant l'importance de Genève pour les Nations Unies.

"Le Palais des Nations est un bâtiment emblématique de la communauté internationale", a relevé M. Seger. "Placé au coeur d’un des pôles de la gouvernance mondiale, il incarne aujourd’hui le multilatéralisme dans toute sa diversité et sa richesse".

Aux yeux de la Suisse, "rénover le Palais des Nations est un investissement pour l’avenir de l’Organisation", a déclaré l'ambassadeur, relevant "qu’une rénovation complète est moins coûteuse que le statu quo". Il a également mis en évidence que les gains de fonctionnalité d’un Palais rénové sont tout aussi décisifs.

Sécurité

Ainsi, "La sécurité et la santé des utilisateurs du Palais seront enfin garanties", a souligné M. Seger. Les Etats membres disposeront d’infrastructures de conférence performantes et le regroupement au sein du Palais d’une diversité d’acteurs accrue bénéficiera à la cohésion du travail de l’Organisation.

La Suisse a indiqué qu'elle approuvait la stratégie de mise en oeuvre pour la rénovation du Palais des Nations proposée par le secrétaire général Ban Ki-moon. Mais elle est "préoccupée par la forte augmentation des coûts estimés du projet". C'est pourquoi elle appelle le secrétaire général à tout faire pour les contenir.

Paul Seger a appelé l'Assemblée générale à autoriser cette année encore la poursuite du projet. La rénovation doit commencer dès l'achèvement des travaux entrepris en 2008 au siège de New York.

Le coût total des travaux de rénovation à Genève est estimé à 618 millions de francs, à la charge des Etats membres de l'ONU. Les travaux doivent s'effectuer par étapes sur une durée de huit ans au moins.

la Suisse a déjà accordé en 2011 une donation de 50 millions de francs pour des travaux d’économie d’énergie au Palais. Elle s'est aussi dite prête à accorder des prêts préférentiels pour le financement des travaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes