La Street Parade a fait vibrer les quais avec 950'000 "ravers"

La 23e Street Parade a attiré quelque 950'000 personnes samedi sur les bords du lac de Zurich, selon les organisateurs. Ils en tirent un bilan positif, tout comme les forces de l'ordre et les services de secours, qui ont été bien mis à contribution. Aucun incident grave n'a été constaté.

Tandis que les haut-parleurs crachaient leurs décibels, 30 "lovemobiles" se sont mises en branle samedi dès 13h00 sur un parcours de 2,4 km faisant le tour de la rade.

Des centaines de milliers de "ravers" costumés, amateurs de musique techno et simples spectateurs ont afflué au fil de la journée, nombre d'entre eux se trémoussant au rythme assourdissant des sonos déjà à l'oeuvre de bon matin. Les "aficionados" viennent traditionnellement de l'Europe entière.

Bénéficiant d'un temps ensoleillé et lourd dans l'après-midi, les "lovemobiles" ont assuré la musique, soutenues par six scènes disposées le long du parcours. Au total, plus de 200 DJs suisses et internationaux participaient à la fête gratuite, ont souligné les organisateurs.

"Ravers" responsables

Le mot d'ordre cette année: "Enjoy the dancefloor - save it!". Les organisateurs avaient appelé à profiter des zones de danse, mais aussi à les protéger. La manifestation se voulait une "démonstration d'amour, de paix, de liberté, de générosité et de tolérance."

Les organisateurs s'étaient par exemple engagés à baisser le volume sonore des chars en passant devant la volière municipale sise sur le Mythenquai. De petits calaos couronnés, un rare oiseau africain, devaient y éclore précisément pendant le week-end. Les fêtards ont éteint les haut-parleurs en passant devant la volière et entonné un "Joyeux anniversaire".

Drogues variées

La Street Parade est par ailleurs connue comme une manifestation où la drogue est présente. La police a cette année été surprise par la quantité de sortes de drogues saisies. A côté des substances connues telles que l'ecstasy, le haschisch, la cocaïne ou encore le LSD, des "tablettes et poudres inconnues" ont aussi été recensées.

Au total, les agents cantonaux ont arrêté 25 personnes - uniquement des hommes - pour différents délits, allant de la possession illégale d'armes au délit de fuite.

Coupures aux pieds

Sur le front sanitaire, les services de secours et de protection de la ville de Zurich n'ont pas chômé. Au total, 677 fêtards ont reçu des soins aux sept postes sanitaires disposés le long du parcours du cortège et au poste central, contre 921 l'année passée, ont indiqué dimanche les responsables, soit une baisse de 25 %.

Les coupures aux pieds (284 cas) ont été la cause la plus fréquente des prises en charge.

La police cantonale bernoise a elle effectué dimanche entre 07h30 et 12h30 des contrôles sur l'autoroute A1 près de Kirchberg, ciblant les conducteurs de retour de la Street Parade de Zurich. Bilan: sur 43 véhicules inspectés et 96 personnes contrôlées, onze conducteurs étaient sous l'influence de drogues et deux étaient alcoolisés au-delà de 0,8 pour mille.

Douze permis ont été retirés. Vingt personnes au total devront répondre d'infractions à la loi sur les stupéfiants, a indiqué la police cantonale dans un communiqué. Pas moins de 35 policiers ainsi qu'un chien détecteur de drogue ont été mobilisés pour cette opération.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes