La Rega pourra bientôt voler dans le brouillard

La Rega veut aussi pouvoir sauver des vies par mauvais temps. Elle a présenté jeudi son projet d'équiper cette année tous ses hélicoptères de montagne de la technologie IFR, qui permet de voler à l'aide des instruments, et de former ses pilotes.

Le maintien au sol des hélicoptères en cas de neige ou de brouillard empêche la Garde aérienne suisse de sauvetage de venir en aide à environ 600 personnes par année. "Cela doit changer", a déclaré à Lausanne Sascha Hardegger, chef de la communication et des donateurs, cité dans le communiqué.

"Nous voulons être en mesure de porter secours à quiconque n'importe où en Suisse et indépendamment des conditions météorologiques", a-t-il ajouté. Actuellement, voler aux instruments n'est possible que sur des portions limitées du territoire national.

La Rega ambitionne de concrétiser ce projet ces prochaines années, en collaboration avec la Confédération (aviation militaire) et Skyguide, organisation responsable du contrôle aérien civil.

Hausse des donateurs

La Garde aérienne tire un bilan très positif sur l'année 2013. Ses équipes, en général constituées d'un pilote, d'un secouriste et d'un médecin urgentiste par hélicoptère, ont effectué 13'793 missions de sauvetage (-1,2 % par rapport à l'année précédente).

Le nombre de donateurs a augmenté de 2,4%, soit 59'000, précise la Garde aérienne dans un communiqué. En Suisse romande, la hausse atteint même 4,2%.

/ATS


Actualisé le