La Fête fédérale de gymnastique à Bienne justifie ses choix

Le comité d'organisation de la Fête fédérale de gymnastique estime avoir agi correctement lors de la tempête qui s'est abattue jeudi soir sur la région biennoise. Les responsables étaient en contact constant avec les météorologues mais admettent avoir été surpris par la rapidité du phénomène.

"Evacuer 15'000 personnes de plusieurs sites sur la base d'une alerte préventive aurait constitué un énorme défi", a expliqué vendredi devant la presse Fränck Hofer, directeur du comité d'organisation. "Et où aurions-nous évacué les gens?", s'est interrogé ce responsable de la Fête fédérale de gymnastique (FFG).

Le comité d'organisation a expliqué que c'est au moment où il déclenchait le plan d'évacuation qu'il a été averti par téléphone qu'une énorme tente qui accueillait des compétitions s'était effondrée à Ipsach. Près d'une quarantaine de personnes ont été blessées durant cette tempête. La plupart ont pu entre-temps quitter l'hôpital, mais huit étaient toujours hospitalisées vendredi matin.

Alerte météo

"Nous savions depuis mercredi soir que Météosuisse avait diffusé une alerte de niveau 3", a précisé Fränck Hofer. L'ordre d'évacuation a été donné jeudi à 18h15. A 17h30, Météosuisse a informé que la tempête frappait Neuchâtel. La question était de savoir quel était le bon moment pour interrompre une manifestation, a-t-il admis. La police cantonale bernoise a ouvert une enquête pour connaître le déroulement précis des faits et de la chaîne d'informations.

Le président de la Fédération suisse de gymnastique Hanspeter Tschopp s'est dit convaincu que l'organisation mise en place a permis d'éviter le pire.

Plus de 500 personnes ont oeuvré durant toute la nuit de jeudi à vendredi pour remettre en état les installations. La Fête va se poursuivre jusqu'à dimanche, journée de clôture.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus