La Fête fédérale de gym a repris après une nuit tumultueuse

Les compétitions de la Fête fédérale de gymnastique ont repris à Bienne après la tempête dévastatrice de la veille. Aucune information nouvelle ne peut pour l'heure être fournie au sujet des 39 personnes blessées, a indiqué à l'ats la police cantonale bernoise.

Les forces de l'ordre devraient être aptes à livrer des renseignements en cours d'après-midi. Il est encore trop tôt pour dire quand et sous quelle forme, a précisé la porte-parole Renate Good. La compétition qui a dû être interrompue jeudi en raison de la tempête devrait être rattrapée dimanche.

Jeudi, les organisateurs ont suivi l'évolution de la météo avec la police cantonale bernoise. Paisible jusqu'à 18h00, la situation s'est tout à coup déchaînée, comme l'explique Fränk Hofer, directeur de la fête: "A 17h30, il faisait beau, à 17h45 il faisait beau, à 18h00 il faisait toujours beau."

Le comité d'organisation était informé depuis mercredi soir de l'éventualité d'une tempête. Comme il y a une semaine, lorsque que de fortes bourrasques de vent avaient entraîné l'annulation de la cérémonie d'ouverture, il a décidé de maintenir le programme. Pour des motifs encore inconnus.

Vignoble neuchâtelois dévasté

La tempête a également ravagé le vignoble neuchâtelois. La grêle a provoqué d'importants dégâts en une dizaine de minutes. Une perte de récolte pouvant aller jusqu'à 100% a été constatée sur de très nombreuses parcelles. Le Département de la gestion du territoire dressera un bilan en début de semaine prochaine.

La taille des grêlons variait du petit pois à celle d'une balle de ping-pong. Trois heures après la fin de l'orage, certaines rangées de vigne étaient encore blanches, recouvertes de plusieurs centimètres de grêle. De mémoire de vigneron, rarement le vignoble neuchâtelois avait connu pareille situation, selon le communiqué.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes