L'initiative visant la spéculation des denrées alimentaires aboutit

Le peuple suisse se prononcera probablement sur l'initiative populaire de la Jeunesse socialiste "Pas de spéculation sur les denrées alimentaires". Les initiants ont annoncé jeudi avoir récolté 130'000 signatures.

Leur texte demande que la Confédération légifère sur la lutte contre la spéculation sur les matières premières agricoles et les denrées alimentaires. Les paraphes ont été réunis en onze mois, indiquent les Jeunes socialistes. Ils ne savent pas encore quand ils les déposeront, précise leur président David Roth. Le délai pour la récolte des 100'000 signatures requises court jusqu'au 25 mars 2014.

L'initiative, soutenue par le PS, les Verts et diverses oeuvres d'entraide, a été lancée en octobre 2012. Le texte interdit tout investissement, direct ou indirect, dans des instruments financiers liés aux matières premières agricoles et aux denrées alimentaires.

Des sanctions devront être fixées pour les entreprises fautives. Les autorités fédérales devraient en outre s'engager au niveau international contre la spéculation. L'interdiction, qui frapperait les sociétés ayant leur siège ou une succursale en Suisse, vaudrait aussi pour la vente de produits structurés.

Aux yeux des initiants, la place financière helvétique joue un rôle central dans la spéculation sur les denrées alimentaires, car beaucoup de grandes sociétés de négoce de cette branche ont leur siège en Suisse.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus