L'avalanche du Mont-Blanc n'était pas "énorme"

L'avalanche, qui a tué neuf alpinistes jeudi dans la partie française du Mont-Blanc, n'était pas "énorme", a indiqué vendredi Frédéric Champly, chef des urgences et des secours en montagne. Mais, "c'est la surfréquentation qui fait que l'on a autant de victimes", selon lui.Quelque 20'000 alpinistes se lancent chaque été à l'assaut du Mont-Blanc, dont une bonne partie par la voie dite des "Trois Monts", dont le Mont Maudit constitue un passage. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes