L'Union syndicale suisse blâme le Conseil fédéral sur le 2e pilier

Le rapport du Conseil fédéral sur le 2e pilier n'est pas assez fouillé, accuse une nouvelle fois lundi l'Union syndicale suisse (USS) en présentant ses propres analyses. Pour elle, les arguments pour préconiser une baisse du taux minimal de conversion ne sont pas fondés.Le rapport, en consultation jusqu'au 30 avril, part du principe que les taux d'intérêts sur les marchés financiers resteront inhabituellement bas, a critiqué devant les médias Daniel Lampart, économiste en chef de l'organisation faîtière des syndicats. Or les rendements actuels ne peuvent pas être simplement projetés dans le futur, car ils sont sous l'influence de facteurs temporaires, a-t-il argumenté. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes