L'Etat de Genève prêt à dédommager la famille d'Adeline

L'Etat de Genève est prêt à dédommager la famille d'Adeline, la sociothérapeute qui a été assassinée alors qu'elle accompagnait un détenu lors d'une sortie. Des discussions sont actuellement en cours entre avocats des deux parties pour fixer le montant du préjudice.

La tenue de ces négociations, révélée par la "Tribune de Genève", a été confirmée par le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia, responsable du département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS). L'Etat de Genève est disposé à faire une avance sur les honoraires des avocats de la famille d'Adeline.

Les honoraires font partie du préjudice global, a rappelé M. Poggia. Le magistrat a souligné que le canton n'était en revanche pas prêt à délier sa bourse pour payer les frais d'avocats qui agiraient contre des collaborateurs de l'Etat dans le cadre de cette affaire, à moins que la justice ne l'y contraigne par la suite.

"Il ne s'agit nullement d'acheter le silence de la famille d'Adeline, ou une volonté de cacher quelque chose", a poursuivi M. Poggia. Personne ne peut empêcher le procureur général du canton de Genève d'élargir la procédure pénale "à qui bon lui semble", a ajouté le conseiller d'Etat.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes